L’addiction française pour la dépense publique

1. Evolution historique et structure des dépenses publiques en France

En 2018, la France a réussi à réduire son déficit public annuel à 2,5% du PIB et stabilise la dette publique à 98,4% de son PIB. Ceci a été rendu possible par une baisse des prélèvements obligatoires de 0,2 point de PIB (45% contre 45,2% l’an dernier) et un montant de la dépense publique allégé de 0,4 point de PIB (56% contre 56,4%). Ces chiffres procèdent d’une croissance du PIB un peu supérieure à ce qui était attendu à +1,6% contre un objectif initial à +1,5%. Ainsi, les recettes ont augmenté en 2018 de +2,3%, en dépit d’une baisse des impôts, et les dépenses se sont accrues de +1,9%, avec un ralentissement des dépenses de fonctionnement à +0,2%.

Découvrez ici la suite de l’article

 

Written by Olivier STEPHANOPOLI